Le développement d'un Profil national pour la mise en œuvre de la Convention d'Aarhus au Kirghizistan


Le ministère de l'Environnement et des situations d'urgence de la République kirghize et l'UNITAR ont signé un protocole d'accord concernant un projet « Préparer un profil national pour évaluer les capacités nationales pour la mise en œuvre de la Convention d'Aarhus » en 2004.
 
Mme Djiparkul Bekkulova du ministère de l'Écologie et des Situations d'urgence a servi de point focal. Une équipe de coordination nationale a été créé pour guider et superviser l'exécution du projet.
 
Atelier nationale de planification
Un Atelier national de planification a eu lieu le 22 Juin 2004 à Birshkek. Des participants de divers organismes gouvernementaux et des parties prenantes ont participé à l'événement. L'atelier a examiné les avantages de la préparation du profil national, et les rôles identifiés et les responsabilités des membres de l'équipe nationale de coordination.
 
Développement du Profil national
Le projet de Profil national a été affiché sur un site Web hébergé par le gouvernement pour commentaires du public. Des observations ont été intégrées et une version finale a été présentée lors de la deuxième Réunion des Parties à la Convention d'Aarhus, 25-27 Mai 2005, Almaty, au Kazakhstan. La version finale du Profil national est en kirghize, en russe et en anglais, et peut être consulté à travers notre page publications.
 
Le processus de préparation du Profil national de la République kirghize a révélé que bien que la législation démocratique est en place, un certain nombre de contraintes de capacité et les possibilités existent concernant les trois piliers de la convention d'Aarhus. Elles comprennent, par exemple: alphabétisation insuffisante juridiques et environnementaux dans les différents secteurs de la société, la nécessité d'améliorer la coordination intergouvernementale et une faible capacité institutionnelle et financière des organismes environnementaux et des organisations.
 
L'élaboration du Profil national de la République kirghize a contribué à renforcer le dialogue entre le Point Focal de la Convention d'Aarhus et les parties prenantes de divers secteurs gouvernementaux.