La méthodologie de développement d’un Profil national et d’un Plan d'action pour le renforcement de la gouvernance environnementale participative

 
En réponse aux demandes des pays de renforcer de façon systématique les capacités de gouvernance environnementale démocratique, l'UNITAR a développé une approche méthodologique de projet qui soutient les efforts des pays dans le renforcement de leurs capacités de gouvernance environnementale participative passant par la collaboration des gouvernements avec des parties prenantes non gouvernementales.
 
Cette approche reconnaît qu'une approche homogène de la gouvernance environnementale démocratique n'est pas appropriée, étant donné la variété des circonstances politiques et culturelles. Dans cet esprit, les pays partenaires documentent et auto-évaluent leurs capacités existantes et, à travers la préparation d’un profil national qui prend en compte leurs situations et besoins nationaux, fixent des priorités pour le développement de capacités. La capacité à diriger des gouvernements, en collaboration avec les acteurs non gouvernementaux, est un aspect important des projets. Les Ministères de l'Environnement jouent un rôle central en promouvant une approche transversale, en engageant d'autres Ministères impliqués dans les sujets environnementaux. La participation des acteurs non gouvernementaux est cruciale et comprend des ONG, le secteur privé, ainsi que les chercheurs et le monde académique.

Les activités dans les pays comprennent généralement :

Développement d’un Profil national
Un Profil national est une évaluation de la situation initiale du système politique et administratif d'un pays, y compris les pratiques concernant l'accès à l'information, la participation publique et l'accès à la justice. Dans la préparation du profile, les pays examinent également un nombre de processus spécifiques concernant les prises de décisions environnementales, ceci permettant d'identifier les leçons déjà apprises des caractéristiques de leur participation publique. Pour soutenir les activités mises en place dans chaque pays, l'UNITAR a préparé des documents explicatifs pour la préparation de Profils nationaux en relation avec le Principe 10 de la Déclaration de Rio et la Convention d'Aarhus (veuillez voir notre page publications).

En soutien du développement de capacités par pays, l'UNITAR a développé un Document explicatif (disponible en français, anglais et espagnol) pour assister les pays dans l'évaluation et le renforcement leurs capacités nationales dans la mise en œuvre du Principe 10 de la Déclaration de Rio. Le Document explicatif contient des suggestions pour préparer un Profil national visant à documenter et évaluer les forces et les faiblesses de l'accès national aux informations, de la participation publique dans les prises de décisions et de l'accès à la justice en matières environnementales.

Le processus de développement d'un Profil national facilite le dialogue entre le gouvernement et les parties prenantes afin de faire le point de la situation, de fixer des priorités et d’augmenter le développement de capacités concernant la mise en œuvre du Principe 10 de la Déclaration de Rio. Bien que coordonné par le gouvernement, les représentants des organisations environnementales et de la protection de la santé, les associations de consommateurs, le secteur industriel, les syndicats et le monde académique sont censés apporter une contribution importante au processus. Le développement du Profil national crée donc une opportunité pour que les gouvernements et le public travaillent ensemble, et bâtissent les fondations d'une participation publique accrue. Une fois complété, le Profil national fournit également des informations pratiques aux citoyens et aux groupes intéressés, permettant d'apprendre la gouvernance démocratique environnementale.

Définition des Priorités nationales
Élaborant à partir du Profil national, une opportunité est fournit – par le biais d’un atelier sur l'établissement des priorités nationales – aux gouvernements et aux parties prenantes de discuter et de s'accorder sur les lacunes de capacités ; et d'identifier les priorités pour le développement de capacités. L'atelier prépare également le terrain pour traduire en actions les lacunes et priorités identifiées.

Développement d’un Plan d’action national
En se basant sur le résultat de l'atelier national, les pays partenaires complètent un Plan d'action national présentant les cibles, objectifs, activités, résultats attendus, et les plannings de mise œuvre. Il est à prévoir que l’approbation du plan soit faite par les groupes environnementaux et non gouvernementaux, celui-ci étant destine à éclairer les prises de décisions et les activités de toutes les parties impliquées dans le renforcement de la gouvernance environnementale démocratique.

Le développement ciblé des capacités
En se basant sur les besoins prioritaires déterminés à travers les étapes susmentionnées, l'UNITAR assiste les pays à renforcer des domaines prioritaires. Les activités dépendront des besoins du pays, allant de la création de compétences spécifiques impliquant des individus dans les pays, à des activités catalysant l'action à travers la collaboration des parties prenantes.