Programme de gouvernance environnementale

Vue d'ensemble

Le Programme de Gouvernance Environnementale de l'UNITAR (GE) développe des méthodologies, facilite la recherche, et apporte un soutien aux projets de renforcement des capacités afin d’engager efficacement les parties prenantes gouvernementales et non gouvernementales dans l'élaboration et la mise en œuvre de la politique environnementale. Les activités du Programme sont liées à la mise en œuvre des accords environnementaux internationaux, y compris le Principe 10 de la Déclaration de Rio et la Convention de la Commission économique de l’Organisation des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement (la convention d'Aarhus). Les méthodologies développées par le Programme reconnaissent qu'une approche homogène dans le domaine de la gouvernance environnementale n'est pas appropriée, et cherchent donc à assurer que les besoins, circonstances et contextes tant nationaux que locaux soient pleinement pris en compte.

La colonne vertébrale du Programme consiste en une série de projets pilotes dans la région CEE-ONU, l'Amérique Latine et l'Afrique. Le Programme soutient ces pays dans l’évaluation et le renforcement de leurs capacités de mise en œuvre de la convention d'Aarhus et le Principe 10 de la Déclaration de Rio, ce à travers la collaboration des gouvernements avec des parties prenantes non gouvernementales. En réponse aux demandes ayant été transmises à travers les projets, le Programme a commencé à développer des matériaux d'assistance et de formation plus spécialisés. Au niveau international, les projets contribuent aux efforts globaux du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) à développer des directives générales concernant la mise en œuvre du Principe 10 de la Déclaration de Rio.

En complément de ces activités au niveau national, le Programme facilite l'échange de connaissances au niveau international parmi les praticiens et chercheurs dans les domaines d'interface de la gouvernance environnementale, de participation publique et de durabilité environnementale.