Le Centre international de formation pour acteurs et autorités intervenant localement de Shanghai (CIFAL Shanghai) a accueilli, en partenariat avec le Ministère du commerce, le Ministère de l’industrie et des technologies de l’information et le Ministère des affaires étrangères de la République populaire de Chine, son troisième programme de formation de 2011. Ce dernier, qui s’est déroulé du 6 au 26 juillet, a été consacré aux services de technologies de l’information et des communications (TIC) comme moyens de construction de « villes intelligentes » (ou Smart Cities).

La formation a duré 20 jours et a réuni 38 participants, en provenance de 24 pays d’Afrique, d’Europe, des régions de l’Asie-Pacifique et de l’Amérique latine et des Caraïbes. L’objectif du programme était non seulement d’analyser l’évolution, en Chine, des services intégrés de TIC à Shanghai, Hangzhou et Beijing, mais encore d’analyser et de comparer, pays par pays, les expériences qui ont favorisé l’intégration des populations urbaines dans la société de l’information numérique et la modernisation des services de TIC pour ces populations.

Les participants provenaient de Ministères de l’information et des communications, de l’intérieur, des finances et de la planification, ainsi que d’Instituts nationaux de recherche, de Parlements, de collectivités locales, etc. Un grand nombre de pays étaient représentés, dont l’Égypte, le Chili, l’Ouganda, le Nigéria, les Tonga, le Vietnam, l’Albanie et d’autres encore.

Au début de la formation, l’accent a été mis sur la ville de Shanghai (en anglais): on a présenté le renforcement des services de TIC à travers la mégapole, les manières d’investir dans la transformation de Shanghai en une « ville numérique » et comment le fait d’investir dans la culture numérique et dans l’intégration des populations dans la société de l’information offre des avantages pour tous, liés à une croissance économique exponentielle. Il s’agissait également d’une bonne opportunité pour les participants de comparer leurs propres plans de développement local et d’en discuter entre eux, ainsi que de comparer leurs manières de planifier et de fournir des services de TIC à celles prévues par les plans passés et actuels de la ville de Shanghai.

Lors du septième jour de formation, les participants se sont déplacés à Beijing pour visiter les bureaux et le Cloud-Computing Centre d’IBM. Ils ont ainsi pu apprendre de première main comment « l’informatique en nuages » (cloud-computing) peut fournir des solutions peu coûteuses pour élaborer les infrastructures des TIC et pour étendre les services aux utilisateurs publics et professionnels. Les participants ont aussi visité l’Innovation Center du groupe Lenovo à Beijing , visitant ainsi le lieu de création de Lenovo et s’informant sur la technologie des communications mobiles de Lenovo (Lenovo Mobile Communications Technology).

Les participants ont assisté à plusieurs conférences données par des sociétés chinoises spécialisées dans les services de TIC, comme la société Neusoft Corporation. Divers thèmes ont été abordés, dont la croissance des sociétés publiques et privées chinoises spécialisées dans la recherche et le développement en matière de TIC, les produits de consommation, la prestation de services et le rôle du gouvernement dans la promotion de la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) et du développement des entreprises dans le domaine des TIC. Les participants ont poursuivi le programme avec une visite du Quotidien du Peuple en ligne (l’un des sites Web d’information les plus influents du pays depuis 1998 http://french.peopledaily.com.cn) afin de se renseigner sur le rôle joué par les TIC dans la mise à disposition d’informations en ligne destinées aux citoyens du Net. Enfin, ils ont visité le Ministère de l’industrie et des technologies de l’information chinois , où ils ont reçu des informations de première main concernant la stratégie de la Chine pour le développement de l’informatisation.

Les participants ont alors fait une pause, pendant laquelle ils ont visité la Grande Muraille de Chine, avant d’être conduits à Hangzhou, la capitale et la plus grande ville de la province du Zhejiang (est de la Chine), pour visiter la zone de développement industriel de haute technologie Hangzhou Hi-tech Industry Development Zone (en anglais). Pour attirer les sociétés de commerce électronique de l’étranger, le parc possède des infrastructures complètes, élaborées conformément au nouveau plan d’urbanisme et à tous les services de base complémentaires.

Les participants sont ensuite retournés à Shanghai et ont analysé le développement croissant de villes satellites, comme Wuxi (en anglais), et l’intégration et le renforcement des TIC pour les districts sous-développés, comme le district de Fengxian, à Shanghai.

En examinant d’innombrables exemples montrant la rapidité de l’informatisation à l’est de la Chine et en étudiant en quoi cela est lié à la planification, aux stratégies et au financement efficaces en matière de développement local, les participants ont eu l’occasion d’obtenir une vue d’ensemble de la manière dont les investissements dans les TIC se développent et dont ces derniers peuvent améliorer la préparation aux catastrophes, les services de santé, les transports, la création d’emplois et, plus généralement, les richesses et la culture numérique de la population.

Pour plus d’informations sur les prochains programmes de CIFAL Shanghai et sur les conditions de participation, il est possible de consulter le catalogue de formation de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) en ligne, à l’adresse suivante: www.unitar.org/event