3 novembre 2011, Addis Abeba, Ethiopie – Le PNUD et UNITAR ont co-organisé le Séminaire de Haut niveau sur les Approches Préventives de l’Architecture Africaine de Paix et de Sécurité tenu le 3 novembre 2011 à Addis Abeba, Ethiopie. APSA, qui incorpore les derniers principes de paix et de sécurité internationale, s’apprête à célébrer son dixième anniversaire en 2012. Elle fournit un important cadre d’action pour de nombreux acteurs faisant des efforts pour contribuer et atteindre une paix durable sur le continent Africain.

Dr. Mary Chinery-Hesse, Membre du Groupe des Sages de l’Union africaine; S.E. M. Ramtane Lamamra, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine; Professeur Hizkias Assefa, Modérateur; et Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, S.E. M. Said Djinnit.

Un éminent panel d’intervenants s’est adressé à l’audience. Le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine, S.E. M. Ramtane Lamamra, a présenté une vue d’ensemble de la mise en œuvre de l’APSA. Dr. Mary Chinery-Hesse, Membre du Groupe des Sages de l’Union africaine a mis en évidence le potentiel rôle dans la prévention des conflits, que le Groupe des Sage pourrait jouer. Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, S.E. M. Said Djinnit,  a souligné la coopération et les partenariats entre les différentes parties prenantes soutenant l’APSA - comprenant les Nations Unies, les communautés économiques régionales (REC) et les Etats Membres.

participantsLes participants comprenaient le personnel et les officiers de liaison de l’Union Africaine, des communautés économiques régionales, des missions de la paix des Nations Unies ; les représentants des Etats Membres du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine ainsi que le personnel des Ministères des Affaires Etrangères et des bureaux de Chef de l’Etat d’Afrique.

En visant un échange informel, les participants au séminaire ont répondu à la question posée par Professeur Hizkias Assefa, modérateur de la réunion: Que peut-on faire, en tant qu’États Membres, officiels, universitaires et individus africains, pour aider l’APSA à devenir plus effective dans l'accomplissement des aspects préventifs de son mandat de paix et de sécurité ?

Les participants au Séminaire ont formulé des exemples concrets d’actions pouvant être adopté, afin de soutenir APSA. Une liste non exhaustive de ces exemples :

  • Systématique documentation sur les principes d’APSA, leçons acquises et bonnes pratiques ;
  • Application et promotion des mécanismes déjà établis, à tous les niveaux (Etats Membres, RECs et partenaires); 
  • Réviser et élargir la dissémination des documents fondateurs d’APSA; 
  • Améliorer la collaboration entre tous les mécanismes de l’APSA; 
  • Cultiver la culture de paix et du dialogue commençant par nos propres interactions ; et
  • Conduire l’éducation des jeunes vis-à-vis d’APSA et sur les approches préventives à travers le continent.

Photo 1 : de gauche à droite: Dr. Mary Chinery-Hesse, Membre du Groupe des Sages de l’Union africaine; S.E. M. Ramtane Lamamra, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine; Professeur Hizkias Assefa, Modérateur; et Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, S.E. M. Said Djinnit.

Photo 2 : participants