Septembre 2013, La Haye, Pays-Bas.

Dans le but de renforcer la compréhension des diplomates saoudiens des différentes institutions juridiques internationales et du droit international, l’UNITAR et le Ministère des Affaires étrangères du Royaume d’Arabie Saoudite ont conjointement organisé une visite d’étude à La Haye, Ville internationale de paix et de justice.

Le début de la semaine fut consacré à un aperçu général sur le Droit international public et le Droit pénal international délivré par le professeur émérite de Droit Eric David. Cette session s’est déroulée au sein du Palais de la Paix, symbole de paix et de justice et siège de la Cour internationale de justice et de la Cour permanente d’arbitrage. Par ailleurs, cette visite d’étude ayant eu lieu dans le même temps que les célébrations pour le centième anniversaire du Palais de la Paix, les participants ont eu l’opportunité d’assister à un certain nombre d’évènements et d’exhibitions.

Après cette session d’introduction les participants eurent à cœur de confronter leurs acquis théoriques en visitant différentes cours internationales, tribunaux et agences de l’Union Européenne. Durant cette formation de cinq jours le groupe a ainsi eu l’opportunité de visiter l’Iran-United States Claims Tribunal, la Cour internationale de justice, le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, le Tribunal spécial pour le Liban, Eurojust, le Cour permanente d’arbitration, la Cour pénale internationale ainsi que Europol. En raison des évènements actuels en Syrie et leurs liens avec la justice internationale, l’UNITAR a également organisé une visite de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, au très grand intérêt des participants.

Parmi les orateurs de grande renommée qui se sont adressé aux participants citons : Monsieur Serge Brammertz, Procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, Monsieur le Juge Afif Chamseddine, juge siégeant à la Chambre d’appel du Tribunal spécial pour le Liban ainsi que Madame Michèle Coninsx, présidente d’Eurojust et le vice-président d’Eurojust Monsieur Raivo Sepp.

Au-delà des fructueuses et enrichissantes interventions des différents représentants de ces institutions, les participants ont également eu l’occasion d’assister à des audiences et d’apprécier ainsi le déroulement de la justice internationale. A la fin de la semaine les diplomates ont tenu à mettre en avant l’alliance entre théorie et pratique qui a rendu cette formation extrêmement enrichissante. Par ailleurs l’évaluation faite a posteriori a révélée que 100% des participants avaient l’intention d’utiliser professionnellement les informations reçues.