La Plate-forme Mondiale pour la Réduction des Risques de Catastrophe existe depuis 2007. Il s’agit d’un forum biennal qui encourage l’échange d’informations, la tenue de discussions sur les progrès récents et les connaissances ainsi que la création de partenariats, et qui est destiné à différents secteurs. Il vise à améliorer la mise en œuvre des méthodes de réduction des risques de catastrophe en renforçant la communication et la coordination entre les acteurs, sous les auspices de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (ISDR).

La Troisième Session de la Plate-forme Mondiale pour la Réduction des Risques de Catastrophe se tiendra à Genève durant la semaine du 8 mai 2011 et comptera avec la présence d’une délégation de l’UNITAR, menée par le directeur d’UNOSAT.
Par ailleurs, l’UNITAR figure parmi les coorganisateurs du World Reconstruction Conference (WRC), qui se déroulera dans le cadre de la Plate-forme du 10 au 13 mai, mais en tant qu’évènement séparé. Le WRC sera la première conférence internationale à grande échelle qui se focalisera sur le relèvement et la reconstruction suite à des catastrophes naturelles.

La Plate-forme, de même que le WRC, s’attendent à accueillir plus de 2'000 dirigeants, experts, décideurs et praticiens, provenant des gouvernements, des organisations internationales, des ONG, du milieu académique ou encore du secteur privé et issus aussi bien des nations industrialisées que des pays en développement. Les participants auront l’occasion de partager, de mettre en commun et d’évaluer leurs expériences en matière de reconstruction post-catastrophe. Ils pourront aussi aller de l’avant dans le dialogue sur les politiques portant sur un cadre efficace de relèvement et de reconstruction au niveau international.

Le WRC se divisera en plusieurs séances. L’une d’entre elles, qui s’intitule Innovations informatiques – Reconstruction 2.0, portera sur l’innovation en matière d’évaluation des dommages, de planification des opérations de reconstruction, de contrôle et d’évaluation de la reconstruction.

À cette séance seront entendus des orateurs du Centre commun de recherche de la Commission européenne, de Google, du réseau International Network of Crisis Mappers, d’OpenStreetMap, de ReBuilDD et du Programme UNOSAT. Elle débutera par des présentations sur les applications pratiques des innovations technologiques dans la reconstruction post-catastrophe, notamment le recours à la télédétection et à l’externalisation ouverte.

Le traitement des données, l’harmonisation, le partage, la mise en valeur des communautés d’externalisation ouverte bénévoles (Volunteer Technology Communition) et les nouvelles technologies de la communication seront également traités dans le contexte du potentiel émergent des TIC pour la reconstruction. La séance sera dirigée par le laboratoire du Dispositif mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement.