Mai 2012, Genève - L’Institut Diplomatique et des Relations Internationales (IDRI) du Ministère des Affaires Etrangères de la République Algérienne Démocratique et Populaire a signé le 15 avril 2012 avec l'UNITAR un accord de coopération sans précédent. Fort de son expérience dans le renforcement de capacités des officiels gouvernementaux, de son lien très étroit avec les académies diplomatiques du monde entier et de son expertise reconnue dans le domaine de la formation diplomatique, l’UNITAR apportera un soutien de longue durée pour le renforcement d’une diplomatie solide et pérenne.

 

Un partenariat pluridimensionnel…

Afin de rendre la contribution de l'UNITAR la plus complète et la plus efficace possible, le partenariat comportera plusieurs volets complémentaires, traitant de sujets spécifiques et transversaux, mêlant connaissances théoriques et expériences pratiques, et partageant l’expérience unique de l’UNITAR au sein du système des Nations Unies.

Ces différentes composantes du partenariat permettront de répondre à l’intégralité des besoins du pays face à une diplomatie internationale de plus en plus complexe et à des problématiques mondialisées. Les formations successives permettront de renforcer le travail de l’IDRI en interne, pour une optimisation des moyens mis en œuvre, la valorisation des ressources et des capacités humaines et l’amélioration de la gestion de projets selon une stratégie orientée sur des résultats concrets et en cohérence avec les besoins identifiés.

L’apport de l’UNITAR consistera également à partager sa connaissance du monde diplomatique multilatéral et à offrir aux diplomates algériens une vision plus claire et plus précise du système onusien et de la complexité de ses réseaux.

 

…pour des besoins à la carte

Une première étape consistera à dresser un bilan, identifier et évaluer les besoins de l’IDRI face aux défis spécifiques de l’Algérie et à ses priorités pour les prochaines décennies. Ce souci de répondre aux exigences les plus spécifiques passera par un dialogue régulier et constructif avec les autorités algériennes. Une fois les mécanismes institutionnels nationaux intégrés dans le partenariat, les deux institutions élaboreront des formations spécifiques sur des problématiques précises (le développement durable, le changement climatique, la négociation multilatérale et de conférence, la rédaction de résolutions) ainsi que pour le développement de compétences transversales nécessaires à une action diplomatique efficace (prise de parole en public, gestion axée sur les résultats, etc.). Enfin, la formation de formateurs au sein de l’IDRI permettra le renouvellement de l’élite diplomatique et œuvrera en faveur d’une action pérenne pour la diplomatie algérienne dans son ensemble.

 

…et pour favoriser les synergies locales et régionales

Le partenariat entre l'UNITAR et la République algérienne, qui s’est déjà traduit par le projet d’un Centre de formation des acteurs locaux (CIFAL) Maghreb, favorisera également l’approche de problématiques régionales. Face à un processus de régionalisation croissant de la diplomatie, la coopération IDRI-UNITAR nécessitera la prise en compte des questions diplomatiques régionales, notamment au niveau africain.

La création d’un important centre régional de formation ainsi que le renforcement des capacités diplomatiques permettra de privilégier une participation concrète et active aux règles de bonne gouvernance locale, régionale et internationale et contribuera au rayonnement croissant du pays pour, à l’avenir, former des officiels issus d’autres pays africains.

 

Photo : Ministère des affaires étrangères algérien