L’UNOSAT renforce sa stratégie pour une meilleure disponibilité des données

Le 12 août 2011, Genève (Suisse). Le programme d’applications satellitaires opérationnelles de l’UNITAR (UNOSAT) a annoncé aujourd’hui avoir fait un grand pas en avant dans son plan consistant à assurer sur le long terme un accès rapide et efficace à l’imagerie satellitaire, afin d’en tirer des informations précises et à jour permettant de soutenir les secours humanitaires et de favoriser la sécurité humaine. L’acquisition par l’UNOSAT du service FirstLook de DigitalGlobe permettra de réduire considérablement le temps d’analyse nécessaire aux spécialistes pour fournir des informations précises dans l’urgence, ce qui constitue un progrès, utile non seulement à l’UNOSAT, mais aussi à toute la communauté d’utilisateurs des Nations Unies.

Lorsque l’UNOSAT a lancé ses activités en 2001, l’accès aux images satellitaires nécessaires était bien trop lent, difficile et aléatoire par rapport à aujourd’hui. Toutefois, avoir facilement et rapidement accès aux images satellitaires à jour dont on a besoin n’est encore aujourd’hui pas aisé, en particulier si l’on considère les longues procédures d’acquisition aux Nations Unies. La stratégie de l’UNOSAT pour une meilleure disponibilité des données regroupe des partenaires et des sources commerciales, dans le but de renforcer et de favoriser l’accès à des données précieuses dans tous les cas d’intervention d’urgence et de surveillance élaborée par l’UNOSAT dans le domaine de la sécurité humaine.

FirstLook est un service d’abonnement en ligne de gestion des crises, qui fournit rapidement un accès sur le Web aux images de zones de crise avant et après la crise. L’imagerie satellitaire de haute résolution constitue la meilleure base disponible pour générer, grâce à l’analyse, des informations essentielles, nécessaires à la planification des interventions d’urgence, à l’estimation des risques, à la surveillance, à l’intervention d’urgence, à l’évaluation des dégâts et au relèvement. Ce service, que l’UNOSAT vient d’acquérir, après un période d’essai entre 2010 et 2011, est développé, à DigitalGlobe, par une équipe qui surveille en permanence la situation dans le monde au moyen de ressources comme le système d’alerte rapide en cas de catastrophe (GDACS), ou la Charte Internationale « Espace et catastrophes majeures » International Space Charter. Une fois qu’une situation de crise a été identifiée, DigitalGlobe définit une série de zones hautement prioritaires à proximité de la crise. Les images des zones touchées après l’événement sont obtenues dès que l’accès est permis, en règle générale dans les 24 à 48 heures. Les experts d’UNOSAT sont alors en mesure d’observer et de télécharger les images directement depuis leurs bureaux, à Genève.

Francesco Pisano, directeur du programme UNOSAT, a déclaré : « Nous continuons à fournir au programme les outils dont il a besoin pour que sa mission puisse être accomplie avec efficacité et professionnalisme. Mais ce service permet en outre d’offrir un avantage certain à tous les organismes des Nations Unies. Après le partenariat conclu avec Google, grâce auquel Google partage des données fournies par les utilisateurs avec l’UNOSAT et le reste de l’ONU, l’acquisition de FirstLook constitue le deuxième grand progrès de l’UNOSAT : cela permettra de faire progresser nos méthodes de travail et le niveau technologique de l’ONU. J’espère que cela sera utile à l’ensemble de l’organisation. » L’UNOSAT a en effet joint au bon de commande les fonds nécessaires pour fournir une licence gratuite à trois autres organismes de l’ONU. « En temps normal, des mois de discussions en groupes de travail et comités se seraient écoulés pour finalement découvrir qu’il n’y a pas suffisamment de fonds pour mettre en œuvre les décisions. À l’UNITAR, nous évaluons notre aptitude à agir une fois que nous avons déterminé le meilleur moyen d’avancer. C’est l’une de nos fiertés, mais nous sommes et resterons attachés à partager nos acquis : cela fait partie des principes de l’UNOSAT. »

Aujourd’hui, l’imagerie à très haute résolution est un outil essentiel d’analyse. L’UNOSAT tente, par des moyens concrets, d’aider à en faciliter l’accès pour l’ONU. (Image du satellite Worldview, reproduction autorisée par DigitalGlobe)