Le Burkina Faso valide sa strategie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques

Le jeudi 19 mai 2016 a marqué un tournant décisif dans le développement de la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques du Burkina Faso!

19 mai 2016, Ouagadougou, Burkina Faso - Une cinquantaine d’acteurs issus des pouvoirs publiques, du secteur privé, des ONG et Associations, des Agences de coopération et des Nations Unies, mobilisés dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre de ladite Stratégie ont, à l’unanimité, validé le document de Stratégie.

Les participants à l’atelier de validation Une vue des participants pendant les travaux de l’atelier

L’atelier de validation a été présidé par monsieur le Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Burkina Faso, Nestor Bassière, qui avait à ses côtés le représentant du secrétariat UN CC:Learn, monsieur Vincens Côté et le Coordonnateur Technique des Programmes du Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable (SP/CNDD) et Président du Comité Technique de Suivi de l’élaboration de la Stratégie, monsieur Pamoussa Ouedraogo. 

Le Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Bassiere, pendant son discours d’ouverture de l’atelier De gauche à droite, M. Vincens Côté du Secrétariat UN CC:Learn, le Ministre Nestor Bassiere, M. Pamoussa Ouedraogo, Coordonnateur Technique des Programmes du SP/CNDD

Le Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique a souligné l’importance que le Gouvernement du Burkina Faso accorde au développement et à la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques et d’autre part et remercié au nom de l’Etat burkinabè le Partenariat des Nations Unies pour l’Apprentissage sur les changements climatiques et le Gouvernement de la Suisse pour l’appui technique et financier obtenu en lien avec l’élaboration du présent document de Stratégie.

Le représentant du Secrétariat UN CC:Learn a salué le caractère hautement participatif du développement de la Stratégie du Burkina Faso est à saluer. Il a souligné l’importance que l’Accord de Paris donne au renforcement des capacités sur les changements climatiques et souhaité que la Stratégie puisse permettre au Burkina Faso d’atteindre les objectifs d’éducation de ses populations en matière de changements climatiques.

L’un des faits marquants de cet atelier fut d’ailleurs le partage d’expériences de la mise en œuvre de Stratégies nationales d’apprentissage sur les changements climatiques de pays devanciers présenté par le représentant de UN CC:Learn. L’objectif de la communication était d’informer et d’échanger avec les participants sur des expériences de mise en œuvre efficace et efficiente des Stratégies d’autres pays. La communication a donné lieu à des échanges sur la coordination appropriée de mise en œuvre de la Stratégie, la recherche des sources et modalités de financement, les responsabilités sur la mise en œuvre et le suivi-évaluation de la Stratégie des pays dont l’expérience a été partagée. 

Le représentant du Secrétariat UN CC:Learn, M. Vincens Côté pendant ses échanges avec les participantsLes Experts commis à l’élaboration de la Stratégie, Dr Pascal Yaka et Dr Oblé Neya ont par la suite présenté la substance du document de Stratégie et de son Plan d’actions prioritaires à l’intention des participants. Dr Yaka est revenu, au nom des Experts, sur le processus d’élaboration de la Stratégie, relevant notamment que le document était une émanation du Rapport de base et des objectifs d’apprentissage du Burkina Faso, les Rapports sur les besoins d’apprentissage et les capacités à enseigner dans les secteurs prioritaires retenus que sont l’agriculture, la santé, l’environnement et l’éducation. Il a indiqué aux participants les différentes rencontres tenues au cours de ce processus d’élaboration avec le Comité Technique de Suivi ainsi que les groupes de travail sectoriels.

Dr Pascal Yaka pendant sa communicationLes participants, après s’être davantage imprégnés du contexte du développement de la Stratégie, ont examiné et validé la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques et son Plan d’actions prioritaires. Le Modérateur de l’atelier, Dr Augustin Kaboré a conduit le processus d’examen et de validation de la Stratégie et fait la synthèse des recommandations de l’atelier, notamment une plus grande implication des acteurs locaux lors de la mise en œuvre de la Stratégie et la prise d’initiatives intégrées en lien avec une mise en œuvre participative de la Stratégie.

Dr Augustin Kabore pendant sa modération de l’atelierA la clôture de l’atelier, le Coordonnateur technique des programmes, président du Comité technique de suivi, a, au nom du Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, réitéré ses remerciements au représentant du Secrétariat UN CC:Learn pour l’appui obtenu en rapport avec l’élaboration de la présente Stratégie. Il a remercié les participants pour leur assiduité et les résultats atteints. Il leur a exhorté de rester mobiliser pour la mise en œuvre de la Stratégie.

De gauche à droite, M. Augustin Kabore, modérateur de l’atelier, M. Pamoussa Ouedraogo, Coordonnateur technique des programmes du SP/CNDD et M. Vincens Côté, représentant du serétariat UN CC:Learn à l’atelierA noter qu’avant et après l’atelier de validation, le représentant  du Secrétariat UN CC:Learn et une délégation du SP/CNDD ont échangé sur le développement de la Stratégie et sa mise en œuvre avec des structures notamment la FAOl’UNICEFl’ONU-Habitat, la commission nationale de l’UNESCOla Direction générale de la météorologie du Burkina Faso, l’Institut de recherche sur l’environnement et l’agriculture (INERA), le répondant du projet GFCS au PNUD, le chef de l’Unité énergie et environnement du PNUD. L’équipe a été également reçue par Madame la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso. 


A propos de UN CC:Learn

UN CC:Learn est un partenariat composé de plus de 30 organisations multilatérales qui aide les pays à renforcer l’apprentissage sur les changements climatiques, d’une manière systématique et axée sur les résultats. A l’échelle mondiale, le partenariat soutient le partage des connaissances, promeut l’élaboration de matériels pédagogiques communs en matière de changements climatiques et coordonne les formations en collaborant avec des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires. A l’échelle nationale, UN CC:Learn encourage les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage nationales relatives aux changements climatiques. De par son implication à l’échelle nationale et mondiale, UN CC:Learn participe à l’application de l’Article 6 de la CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public, ainsi qu’à celle du Programme de travail de Doha (2012-2020). UN CC:Learn est financé par le gouvernement de la Suisse et les partenaires des Nations Unies. Le secrétariat de UN CC:Learn est hébergé par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).


Image 1: Les participants à l’atelier de validation

Image 2: Une vue des participants pendant les travaux de l’atelier

Image 3: Le Ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Bassiere, pendant son discours d’ouverture de l’atelier

Image 4: De gauche à droite, M. Vincens Côté du Secrétariat UN CC:Learn, le Ministre Nestor Bassiere, M. Pamoussa Ouedraogo, Coordonnateur Technique des Programmes du SP/CNDD

Image 5: Le représentant du Secrétariat UN CC:Learn, M. Vincens Côté pendant ses échanges avec les participants

Image 6: Dr Pascal Yaka pendant sa communication

Image 7: Dr Augustin Kabore pendant sa modération de l’atelier

Image 8: De gauche à droite, M. Augustin Kabore, modérateur de l’atelier, M. Pamoussa Ouedraogo, Coordonnateur technique des programmes du SP/CNDD et M. Vincens Côté, représentant du serétariat UN CC:Learn à l’atelier