worskhop_unarmedpeacekeeping_participantsSeptembre 2012, Genève, Suisse - L'UNITAR a co-organisé le 20 septembre 2012 un atelier sur «Le maintien non armé de la paix civile : une solution d’avenir?» en coopération avec Nonviolent Peaceforce (NP), le Manchester University Humanitarian & Conflict Response Institute et les Missions permanentes du Bénin, de la Belgique, du Costa Rica et des Philippines. L’atelier a eu lieu au Palais des Nations à la veille de la Journée Internationale de la Paix 2012 et visait à explorer le concept de la protection directe et non armée des civils ainsi que son apport au maintien de la paix internationale et nationale. S.E. l'Ambassadeur Manuel B. Dengo présidait l’atelier et les conférenciers principaux comprenaient Alan Doss, Conseiller politique principal de la Fondation Kofi Annan, Tiffany Easthorn, Directrice de pays de NP pour le Soudan du Sud, et Dr. Mukesh Kapila, Professeur en santé mondiale et affaires humanitaires à l’Université de Manchester.

table_des_orateurs_Unarmed_Civilian_PeacekeepingLes orateurs ont souligné l’importance croissante du maintien de la paix civile, car de nos jours la majorité des victimes des conflits armés sont des civils et les mandats des missions de maintien de la paix deviennent de plus en plus complexes. Dans ce contexte, le maintien non armé de la paix civile devrait comprendre deux dimensions: une dimension réactive impliquant la protection physique directe des civils menacés par des conflits violents et une dimension proactive impliquant des efforts diplomatiques et de résolution des conflits.

L’accent était aussi mis sur la nécessité d’intégrer la société civile dans les efforts de maintien de la paix de l’ONU, sur une base collaborative permettant d'aller au-delà des limites imposées aux différents acteurs lorsqu'ils agissent séparément. Les orateurs ont fait remarquer que les civils non armés engagés dans le maintien de la paix bénéficient souvent de vastes connaissances et d'un meilleur accès aux communautés locales, ce qui facilite leur interaction avec différents acteurs à l’échelle locale. En même temps, les orateurs ont souligné que des stratégies locales et nationales sont nécessaires pour trouver des solutions politiques et pour aborder les causes des conflits. Un aspect clé des leçons tirées est l’importance de la présence sur le terrain: le rapprochement avec la communauté locale, le contact direct et la faculté d'être à l’écoute sont des facteurs clés de succès dans le cadre des missions de maintien de la paix.

Tous les participants ont souligné l’importance du sujet; ils ont aussi exprimé leur intérêt à poursuivre un dialogue continu sur le maintien non armé de la paix civile, qu'ils estiment nécessaire.