19 avril 2009, Genève

 Ce n'est pas la première fois que nous constatons l'utilisation de sources spécialisées onusiennes, par des medias publiques du calibre du New York Times, dans la production de leurs informations. Dans leur édition de dimanche dernier, le New York Times a publié du travail de l'UNOSAT sur les points chauds de piratage. Quelques années auparavant, l'UNOSAT avait lancé son activité de surveillance du piratage comme faisant partie de ses recherches sur les nouvelles applications et solutions satellitaires. Le succès et l'utilité de ce type de cartographie a été souligné plusieurs fois depuis, et donc la décision a été prise de continuer l'effort. L'UNITAR est actuellement à la recherche de fonds dédiés à cette activité provenant d'organisations publiques et privées, afin que cette application devienne une composante standard de ses applications satellitaires opérationnelles.


L'article est également disponible sur le site web du NYT en suivant le lien:
http://www.nytimes.com/interactive/2009/04/17/weekinreview/0419-pirates.html?scp=3&sq=unosat&st=cse