Le Niger à Mi-Parcours de son Processus de Formulation de la Stratégie Nationale d’Apprentissage sur les Changements Climatiques

19 Juillet, 2016, Nimsay, Niger - Du 1er au 2 juin 2016, le Conseil National de l’Environnement pour un Développement Durable (CNEDD), en charge de la Coordination de la formulation de la Stratégie nationale d’apprentissage sur le changement climatique du Niger, a organisé son atelier à mi-parcours du processus à Niamey. 

L’atelier a regroupé 50 acteurs des ministères sectoriels, de la société civile nationale, des ONG internationales, des Partenaires techniques et financiers et des établissements d’enseignement. Il avait pour objectifs d’une part d’examiner et de valider les Rapports sur les besoins d’apprentissage et l’évaluation des capacités à enseigner sur les changements climatiques au Niger et d’autre part d’identifier les actions prioritaires de la Stratégie et rappeler les prochaines étapes pour développer la Stratégie.

Présidium à l’ouverture de l'atelier: le Secrétaire Exécutif du CNEDD, Dr Kamayé Maazou à Gauche, Le Diecteur Général des Eaux et Forêts, Colonel Major Abdou Malam Issa au centre et à droite, le représentant du secrétariat UN CC:Learn, M. Vincens Côté.

L’atelier a été ouvert par le Secrétaire Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour un Développement Durable (SE/CNEDD), Dr Kamayé Maâzou, en présence du Représentant du PNUD Niger, Mr Lawali Mahamane, du Représentant du Partenariat des Nations Unies pour l’apprentissage sur les changements climatiques (UN CC:Learn), Mr Vincens Côté et du Directeur Général des Eaux et Forêts, Colonel Major Malam Abdou Issa représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable. Dans son allocution, le SE/CNEDD a, de prime abord, souligné que l’élaboration de la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques est d’une importance capitale pour le Gouvernement du Niger. Il a aussi vivement remercié UN CC:Learn et la Coopération suisse pour leurs appuis technique et financier à la mise en œuvre du projet au Niger. 

La stratégie en plein développement, un processus qui avance 

Le Coordonnateur du projet UN CC:Learn, Monsieur Gousmane Moussa,  a ensuite présenté l’historique du processus aux participants. Ainsi, il a rappelé que le projet en est à sa première phase au cours de laquelle différentes activités ont été menées: validation du rapport de base assorti de la vision du Niger et de cinq secteurs prioritaires (Education, Santé, Agriculture, Elevage et Ressources en Eau) ; tenue des sessions du Comité Technique de Suivi; réunions des groupes sectoriels relatifs aux études sur l’identification des besoins d’apprentissage; évaluation des capacités à enseigner confiées à deux consultants nationaux qui font l’objet du présent atelier. La parole a été donnée aux Consultants qui ont présenté les résultats de deux études assorties des axes prioritaires ainsi que des actions.

Le coordonnateur du projet Gousmane MOUSSA en station débout.

Des débats francs et fructueux dans un processus participatif

Les travaux d’examen, d’amendement et de validation menés en plénière ont été facilités par un bureau de trois (3) membres, conduit par M. Diallo Abdoulaye, représentant du Ministère en charge de l’Education nationale et membre du Comité Technique de Suivi. Les débats francs et fructueux entre les participants assortis des propositions ont porté sur la forme et le fonds du document. Ainsi, par rapport aux besoins d’apprentissage et des capacités à enseigner dans les cinq (5) secteurs prioritaires, il a été retenu quatre (4) axes prioritaires avec chacun des actions et activités y découlant.

Les participants en plénière.

Les étapes à venir et recommandations formulées  

Les travaux de l’atelier ont pris fin sur une note de satisfaction et de remerciements des participants du Coordonnateur du projet UN CC:Learn représentant le SE/CNEDD. Il a rappelé aux acteurs présents les prochaines étapes du processus notamment la rédaction de la stratégie sur la base de ce document validé, son examen par le Comité Technique de Suivi, sa validation, son lancement et sa mise en œuvre.

Des recommandations ont été formulées par les participants à l’atelier à savoir: la priorisation réaliste des activités tenant compte des acquis et des ressources financières disponibles, l’amélioration de la participation des autres acteurs clés (écoles de formation professionnelles, les PTF etc.) dans la suite du processus, l’allocation conséquente des ressources financières par le budget national. 


A propos de UN CC:Learn

UN CC:Learn est un partenariat composé de plus de 30 organisations multilatérales qui aide les pays à renforcer l’apprentissage sur les changements climatiques, d’une manière systématique et axée sur les résultats. A l’échelle mondiale, le partenariat soutient le partage des connaissances, promeut l’élaboration de matériels pédagogiques communs en matière de changements climatiques et coordonne les formations en collaborant avec des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires. A l’échelle nationale, UN CC:Learn encourage les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage nationales relatives aux changements climatiques. De par son implication à l’échelle nationale et mondiale, UN CC:Learn participe à l’application de l’Article 6 de la CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public, ainsi qu’à celle du Programme de travail de Doha (2012-2020). UN CC:Learn est financé par le gouvernement de la Suisse et les partenaires des Nations Unies. Le secrétariat de UN CC:Learn est hébergé par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).


Image 1: L'atelier à Niamey, au Niger

Image 2: Présidium à l’ouverture de l'atelier: le Secrétaire Exécutif du CNEDD, Dr Kamayé Maazou à Gauche, Le Diecteur Général des Eaux et Forêts, Colonel Major Abdou Malam Issa au centre et à droite, le représentant du secrétariat UN CC:Learn, M. Vincens Côté.

Image 3: Le coordonnateur du projet Gousmane MOUSSA en station débout.

Image 4: Les participants en plénière.