Depuis 2002, le CERN héberge l'UNOSAT, le Programme des applications satellitaires opérationnelles de l'UNITAR. Avec le renouvellement de l'accord d'hébergement en décembre 2008, cette relation a été améliorée en qualité, évoluant d'un simple arrangement d'hébergement vers le début d'un partenariat prometteur se traduisant par des projets conjoints.


En termes concrets, l'UNOSAT obtient et traite des données satellitaires afin de produire et de livrer des informations, des analyses et des observations, qui sont destinées à être utilisées par l'ONU ou par d'autres entités nationales pour répondre à des situations d'urgences, pour évaluer l'impact d'une catastrophe ou d’un conflit, ou pour planifier le développement durable des territoires faisant face notamment aux défis soulevés par l’évolution du climat. La différence principale entre ce programme et d'autres initiatives de l'ONU concerne l'utilisation par l'UNOSAT de la technologie de pointe pour développer des solutions innovantes.

L'une de ces innovations concerne la création en 2003 d'un nouveau service de cartographie humanitaire d’urgence. Aujourd'hui totalement opérationnel, ce service a été utilisé lors de plus de 100 catastrophes et situations de conflits, et a produit plus de 900 analyses et cartes dérivées d'informations satellitaires. Ce travail implique l'acquisition et le traitement rapide d’un grand nombre d'images et de données satellitaires afin de créer les couches d’informations géographiques et SIG. Ces informations sont utilisées aussi bien par les sièges des agences onusiennes, facilitant la prise de décision, que sur le terrain pendant la réponse aux situations d'urgence pour coordonner le travail des équipes de sauvetage et pour évaluer l'impact d'un événement particulier. Ce type de carte s'est prouvé de grande valeur suite au Tsunami de 2004 par exemple, ou dans la réponse au tremblement de terre survenu au Pakistan en 2005. Plus récemment, des cartes similaires ont également été utilisées pour évaluer l'impact sur les infrastructures de l’incursion de l’armée israélienne à Gaza. Des dizaines de crises moins médiatisées surviennent chaque année dans lesquelles l'ONU est impliqué du fait de leurs conséquences humanitaires sur des milliers de civils innocents. L'UNOSAT soutient ainsi le travail des équipes de secours et des volontaires des ONG, en leur fournissant des analyses précises de la situation sur le terrain en temps utile, et répond aux demandes émanant du terrain dès qu'une information géographique particulière est requise.

 

Le travail de l'UNOSAT ne concerne pas uniquement les situations d'urgence, malgré le fait que les cartes accessibles sur son site web sont toutes relatives à l'assistance humanitaire. Cette politique de publication est liée au besoin des travailleurs dans le domaine humanitaire de pouvoir accéder aux cartes depuis le terrain en se connectant simplement par l'Internet afin de pouvoir télécharger les cartes préparées par l'UNOSAT dans ses bureaux sur le site du CERN. Pourtant un grand nombre de cartes et d'analyses ne sont pas disponible au public à travers du site web de l'UNOSAT, car elles font partie des activités de projet menées en partenariat avec les agences onusiennes telles que le PNUD (pour le développement), l'OIM (les migrations), l'OMS (la santé) ou le PNUE (environnement).

Une fois la situation d'urgence terminée, le travail de l'ONU se poursuit en apportant de l'assistance aux gouvernements dans la réhabilitation et la reconstruction. L'UNOSAT reste engagé après la phase d'urgence, en soutenant les activités de relèvement précoce, et les actions entreprises afin d'aider les populations locales à retrouver une situation normale après une catastrophe ou un conflit. Les informations récoltées par les satellites s'avèrent très utile dans ces circonstances également: il suffit de réfléchir au travail nécessaire pour pouvoir reconstruire un cadastre entier, par exemple, sans avoir les informations géographiques appropriées, ou de devoir planifier la remise en service du réseau routier et ferroviaire sans avoir des informations précises sur l'étendu des dommages qu’il a subi.
 
Outre un environnement de travail exceptionnel et les liens développés avec des équipes de recherche de renommée mondiale dans le domaine des TIC, la collaboration avec le CERN offre de précieux atouts à chaque étape de la production des cartes, que ce soit lors de l’acquisition des données, de leur stockage, de leur traitement, et de leur distribution.