23 novembre 2011, Brazzaville, la République du Congo. Une délégation composée du personnel, mais surtout des membres du Conseil d’administration de l’UNITAR qui viennent d’achever, la vielle, avec succès, les travaux de sa 51ème session tenue à Brazzaville, a eu l’honneur d’être reçue par le Président de la République du Congo, M. Denis Sassou Nguesso. S.E. M. Henri Lopes, le Président actuel du Conseil et Ambassadeur du Congo à Brazzaville, M. Lakhdar Brahimi, l’ancien conseiller et envoyé spécial des Nations Unies, Mme Shirin Ebadi, le prix Nobel de la paix 2003, le Prof. Nicolas Michel, l’ancien Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques, Mme Ann Kristin Sydnes, l’ancienne Ministre de la Coopération au développement de la Norvège, Prof. Alfredo Vallada, de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), S.E. M. Valette, l’Ambassadeur de la France à Brazzaville, ainsi que le Directeur général de l’UNITAR M. Carlos Lopes ont été parmi quelques invités de marque qui ont pris part à cette importante rencontre avec le Président.

Lors de cette rencontre, Son Excellence M. Nguesso, les membres du Conseil d’administration et Directeur général de l’UNITAR ont évoqué un certain nombre de défis contemporains, en particulier, en ce qui concerne leur impact sur les pays en développement, ainsi que les politiques à adopter dans le but de répondre à ces défis. Ont été identifiées en tant que piliers importants de cette réponse mondiale aux défis contemporains la coopération entre les pays en développement, et la formation pour la jeunesse ayant pour but de préparer cette importante partie de la population africaine aux exigences des sociétés futures axées sur les modèles de développement durable.

Plus spécifiquement, il s’agissait des programmes de formation de l’Institut en matière d’environnement, changement climatique, et son travail de préparation à la conférence Rio+20 ainsi que les domaines thématiques respectifs tels la gouvernance de développement durable et la transition vers une économie plus verte. Le Directeur général de l’UNITAR, M. Carlos Lopes a évoqué, entre autres, l’exemple des activités de formation de l’UNITAR pour les fonctionnaires présidant les groupes et les délégations nationales dans le cadre des négociations sur le changement climatique. Leurs succès représentent une preuve importante de la reconnaissance par les agences onusiennes et les gouvernements nationaux du dynamisme et de la pertinence des formations proposées par l’Institut.

Son Excellence M. Nguesso a fait part à la délégation de l'UNITAR de sa nomination en tant que coordonnateur de la préparation de l'Afrique à la conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio 20). Il a été suggéré que l'UNITAR puisse jouer un rôle important afin d'appuyer ces efforts de préparation étant donnée l'expertise de l'Institut dans le domaine des formations liées aux négociations ayant trait à l'environnement.

Un nombre d’activités ouvertes au public a été organisé à l’occasion de la 51ème session du Conseil de l’UNITAR dans l’optique de créer un espace de dialogue entre des experts venus de l’étranger, des experts congolais et le public congolais. La Table Ronde conçue conjointement par le Ministère congolais de la Recherche scientifique et l’UNITAR sur le sujet « La coopération Sud-Sud et l’intégration régionale en Afrique », le 22 novembre dernier, a suscité beaucoup d’intérêt de la part du public et des médias congolais. En plus, le Directeur général de l’UNITAR a été invité à donner une conférence à l’intention des étudiants de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’Université Marien Ngouabi; et M. Carlos Lopes, l’Ambassadeur Henri Lopes et M. Lakhdar Brahimi ont également été des invités spéciaux d’un débat télévisé organisé dans le cadre d’une émission sur le thème des contributions actuelles et potentielles de l’UNITAR au renforcement des capacités au Congo.