Le SGH et le partenariat global: l’histoire d’un succès de Rio à Rio

GHS event at Rio+20

14 juin 2012, Rio de Janeiro, Brésil - Plus de 40 participants se sont réunis au Pavillon de l'UE le jeudi 14 juin pour l'événement « The GHS and the Global Partnership, a Success Story from Rio to Rio: Achievements, Lessons Learned and Future Directions ». (Le SGH et le partenariat global: l’histoire d’un succès de Rio à Rio: accomplissements, leçons à retenir et orientations pour l'avenir). Le partenariat global UNITAR/OIT/OCDE pour le développement des capacités liées à la mise en application du SGH (Système Global Harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques) a été fondé il y a 10 ans au Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg. L'initiative faisait suite à l'appel lancé lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992 pour le développement d'un système international et compréhensible de classification et d'étiquetage des produits chimiques (le SGH).

Avec une première version du SGH adoptée en décembre 2002 par le Sous-Comité d'Experts du SGH et après plus de 10 ans aujourd'hui de collaboration efficace en matière de développement des capacités pour la mise en application du système, le SGH peut vraiment être considéré comme un accomplissement réussi "de Rio à Rio".

Pour célébrer ce succès, un débat a été organisé autour des points de vue des différentes parties prenantes dans ce domaine. Mme Jill Hanna, Conseillère à la Direction Générale de l'Environnement de la Commission européenne, a prononcé un discours d'ouverture au nom de l'UE. M. Jonathan Krueger, de l'UNITAR, a ensuite présenté les avancées réalisées au cours d'une décennie de partenariat, et les orientations possibles pour la prochaine décennie. L'orateur suivant, M. Rogerio de Oliveira Correa, de l'Institut national brésilien de métrologie, normalisation et qualité industrielle (INMETRO), a passé en revue les travaux réalisés par le Brésil en matière de SHG. Dr. Gregory Bond, de Dow Chemical Company, qui représentait le Conseil international des associations de la chimie (ICCA, pour l'acronyme en anglais), a présenté pour sa part le point de vue du secteur privé. Dr. Olga Speranskaya, coprésidente de l'IPEN (International POPs Elimination Network), a donné un aperçu de la position des ONG par rapport au SGH. Finalement, Mme Myriam Linster, de la Direction de l'Environnement de l'OCDE, a donné une présentation mettant en lumière les apports de l'OCDE en faveur du développement du SGH et du Partenariat global.

De manière générale, l'évènement a permis de faire le point sur les progrès réalisés jusqu'ici, et d'identifier les besoins qui vont perdurer dans le cadre du Partenariat SGH.

GHS brochure

 

Un document spécial publié à l'occasion des 10 ans de celui a été officiellement rendu public le même jour.

 

 

 

Article en lien avec l'évènement (en portugais seulement):
Inmetro participa de discussão sobre segurança e identificação de produtos químicos