Participants à l'atelier sur les changements Climatiques.12, 13 et 14 Juillet 2011, Benin City, Niger. Le Gouvernement de l'État d'Edo au Nigeria et l'UNITAR ont organisé un atelier de partage des connaissances sur les changements climatiques dans la région du Delta du Niger pour améliorer la capacité et les connaissances sur les effets des changements climatiques et promouvoir des actions visant à atténuer et à s’adapter ces effets. Il est reconnu, en général, qu'il ya un manque de sensibilisation des décideurs et autres intervenants sur la question des changements climatiques, ce qui entrave souvent la formation de partenariats et de synergies importantes pour l'action sur les changements climatiques.

Quarante représentants des ministères de l'État Nigérian ainsi que différents participants d'universités, de la société civile et du secteur privé ont participé à l'atelier de trois jours qui s’est tenu les 12, 13 et 14 Juillet 2011 à Benin City, et dont l’ouverture a été présidée par le Gouverneur de l'État d'Edo, Monsieur Adams Oshiomhole, qui était représenté par la Commission d'État à l'Agriculture et aux ressources naturelles.

Les experts l’UNITAR ont introduit les grands thèmes qui forment le cadre pour aborder les impacts du changement climatique aux plans national et international, tels que: le rôle de la science, de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, d'adaptation et d'atténuation de même que les moyens de mise en œuvre des politiques climatiques. Les participants ont ensuite engagé des discussions pour partager les connaissances et proposer des actions pour s'attaquer aux changements climatiques dans le delta du Niger.

Suite à l'atelier, les participants ont rédigé un communiqué qui comprenait des résolutions sur la manière dont les effets des changements climatiques peuvent être abordés en fonction de leurs observations et discussions lors de cet atelier.

Certaines des questions mentionnées dans le communiqué ont inclus :

  • Encourager le boisement et la plantation d'arbres dans les maisons, écoles et autres lieux publics.
  • Prendre une étape décisive dans la mise en œuvre de l'interdiction de torchage du gaz par l'introduction de sanctions sévères ainsi que l’interdiction des équipements et machines qui ne sont pas respectueux de l'environnement
  • Établir des lois et politiques qui peuvent efficacement contrôler la combustion de la biomasse par les agriculteurs, les chasseurs et en faisant que la population soit moins vulnérable aux impacts négatifs des changements climatiques
  • Mise en place d'un cadre qui englobe la recherche et développement dans les sources d'énergie alternatives comme le solaire, l'éolien, les biocarburants, les petites centrales hydroélectriques, etc.
  • Intégration des études sur les changements climatiques dans les programmes d’enseignement primaire, secondaire et tertiaire.
  • Identifier la maintenance de l'ensemble de voies existantes (à la fois naturelles et artificielles), y compris les douves, afin de réduire la vulnérabilité de l’environnement à l'inondation.
  • Création et développement d'un agenda collaboratif par tous les États du Sud-Sud afin de les effets des changements climatiques sur l'environnement du delta du Niger.
  • Les principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre doivent consacrer davantage de fonds pour les efforts d'atténuation et l'adaptation aux changements climatiques.

Le programme des le changements climatiques de l'UNITAR propose une gamme de programmes de formation et de méthodologies afin d'améliorer les connaissances et les compétences des professionnels quant à la complexité des questions relatives aux changements climatiques et la manière d'intégrer cette information dans leurs activités de travail et de décisions quotidiennes.