L'UNITAR signe un Protocole d’Accord avec la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique

09 mars 2009

Le 02 Mars 2009, l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) a signé un Protocole d’Accord avec la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) à Ouagadougou, Burkina Faso. D’une durée de trois ans, ce Protocole d’Accord vise à fournir un cadre au sein duquel, les deux institutions peuvent collaborer dans des domaines d’intérêt commun afin de maximiser l’impact des interventions, d’accroître le partage des connaissances; d’utiliser et de renforcer les ressources et moyens existants; d’améliorer l’intégration des projets et programmes relatifs; de mettre à disposition les ressources et l’expertise où besoin est. UNITAR et ACBF collaborent déjà dans le cadre du Projet de renforcement des capacités du CIFAL Ouagadougou et CIFAL Durban. La signature du Protocole d’accord est une reconnaissance de la complémentarité entre UNITAR et ACBF et est un signe de l’engagement et de la volonté des deux institutions d’approfondir et de d’élargir leur coopération.

Le Protocole d’accord reconnaît que les deux institutions jouent un rôle important dans les efforts de développement du continent africain. UNITAR a comme mandate de renforcer l’efficacité du travail des Nations Unies et de ses Etats membres dans les domaines de l’environnement, de la gouvernance, de la paix et de la sécurité. Dans ce cadre, l’Institut développe et met en œuvre des programmes de formation et de renforcement des capacités à différents niveaux pour des personnes et des institutions, en particulier de pays en développement. ACBF est un acteur majeur dans le développement durable des capacités humaines et institutionnelles pour la réduction de la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance.


Les domaines prioritaires du partenariat UNITAR-ACBF incluent: La gouvernance (gouvernance dans les finances publics et le commerce, la gouvernance locale et la gouvernance électronique); l’Environnement (le développement des capacités pour la mise en œuvre des Accords Multilatéraux sur l’Environnent, qu’ils soient mondiaux ou régionaux); la Prévention des conflits (le développement des capacités pour l’analyse des conflits, la négociation et la médiation) , et le partage de connaissances.


Les principes directeurs de ce partenariat, comme définis dans le Protocole d’accord sont basés sur la synergie et la complémentarité; l’utilisation de l’expertise et des institutions de formation africaines; la conception d’activités et de programmes de formation de courte durée; le leadership, l’appropriation et la responsabilisation africaine.


Le Sous - Secrétaire Général des Nations Unies et Directeur Général de l’UNITAR, Carlos Lopes et le Secrétaire Exécutif de l’ACBF, a.i., Edwin Forlemu, ont signé ce Protocole d’accord à l’Hôtel de ville de Ouagadougou.

En plus de la signature du Protocole d’accord, le Directeur Général de l’UNITAR a rendu visite au Premier Ministre du Burkina Faso, M. Tertus Zongo, au Président de l’Assemblée Nationale, M. Roch Marc Christian Kabore et au Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, M. Clément Sawadogo. Les discussions ont porté sur le partenariat existant entre l’UNITAR et la Municipalité de Ouagadougou ainsi que sur l’engagement de l’UNITAR à renforcer ce partenariat à travers la signature du Protocole d’accord avec l’ACBF. Le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée National et le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation reconnaissent que le renforcement des capacités est une étape indispensable au développement de l’Afrique et se sont engagés à apporter tout l’appui nécessaire à ce partenariat.

Au cours de cette mission, M. Carlos Lopes a rencontré le Coordonnateur et Représentant Résident du PNUD au Burkina Faso, M. Babacar Cissé, ainsi que les chefs d’agences du système des Nations Unies représentées au Burkina Faso. Cette rencontre lui a donné l’opportunité de présenter l’UNITAR ainsi que le nouveau programme de formation de l’Ecole des Cadres du système des Nations Unies (UNSSC) dont il est également le Directeur.