Nigéria : l’atelier sur le budget participatif et la génération de revenus a été mené avec succès

Participatory Budgeting and Revenue Generation WorkshopDu 1er au 3 juin 2011, le Bureau de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) au Nigéria a organisé à Asaba, en collaboration avec le Gouvernement de l’État du Delta (Nigéria), un programme de formation sur les notions de budget participatif et de génération de revenus. L’atelier constituait une réponse, d’une part, au besoin de faire participer la population et les parties intéressées à la prise de décision efficace quant aux projets qui sont prioritaires pour leurs communautés et, d’autre part, à la nécessité de générer assez de fonds pour lancer des projets favorisant le développement durable dans la région du delta du Niger.

Dans son discours d’ouverture, Mme I. P Ogbewe, directrice des organismes pour le développement international (Overseas Development Agencies, ODA) du Ministère de la planification économique de l’État du Delta, a souligné l’importance de l’atelier, qui permet d’améliorer les outils et les activités visant à engendrer une croissance économique durable et à encourager la participation des citoyens au développement local.

L’atelier, qui a été mené par le Partenariat pour le Développement Municipal (PDM) – Afrique de l’Ouest et du Centre, a permis aux représentants des gouvernements de prendre conscience du rôle qu’ils jouent en tant que moteurs et agents du développement, en vue de stimuler le développement local pour pouvoir fournir des services de façon efficace. Il a également aidé les participants à comprendre les concepts de budget participatif et de génération de revenus, qui permettent aux citoyens de participer directement à répartition des ressources financières à la disposition des conseils locaux. Les participants ont analysé les aspects théoriques du budget participatif et de la génération de revenus, leur réglementation et leur cadre légal, ainsi que leur mise en œuvre pratique. En examinant les cas concrets de pays africains, les participants ont pu discuter des effets de la mise en œuvre du budget participatif et de la génération de revenus, des problèmes que posent ces derniers et des cas de mise en œuvre réussis. Les animateurs ont partagé les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises grâce leur expérience et dont les dirigeants du XIe siècle ont besoin. Pendant l’atelier, une grande importance à été accordée aux méthodes interactives.

Les deux premiers jours de la formation ont été consacrés à l’étude des risques et des problèmes liés au budget participatif et à la génération de revenus, ainsi qu’au cadres légal et réglementaire de ces derniers, à la décentralisation financière et aux défis que constitue le financement des collectivités locales. George Matovu, animateur (PDM), a présenté les notions de budget participatif et de génération de revenus et leur mise en œuvre. Il a en outre attiré l’attention sur les difficultés du projet, sur les avantages que ce dernier présente et sur les mesures d’atténuation possibles. Les animateurs ont réussi à fournir aux représentants des États et à ceux des collectivités locales les outils et les méthodes qui favoriseront la participation des citoyens au niveau local, consolidant ainsi la démocratie locale, et qui développeront leurs compétences, pour qu’ils puissent exploiter les nombreuses ressources à leur disposition.

Apprentissage interactif

L’apprentissage s’est fondé sur une approche participative tout au long de l’atelier, offrant ainsi la possibilité aux participants d’exprimer leurs opinions. Certains représentants de collectivités locales ont partagé l’idée qu’ils se faisaient de la manière dont les concepts de budget participatif et de génération de revenus pourraient être judicieusement intégrés aux systèmes d’administration et de gouvernance. En se servant de présentations PowerPoint et de tableaux de conférence tout au long de l’atelier, les animateurs ont élaboré des exercices interactifs stimulants, des exercices en groupes et des scénarios concrets inspirés des cas d’autres pays africains.

Des représentants de différents ministères, collectivités locales, directions d’administration et organismes publics ont assisté à l’atelier. À la fin, les participants ont estimé que ce dernier était très complet, concret, interactif et utile pour leur fonction. On les a également encouragés à partager leurs nouvelles connaissances avec leurs collaborateurs. C’est dans ce but et pour qu’ils puissent s’entraîner de nouveau qu’on leur a fourni du matériel didactique et des copies des présentations PowerPoint utilisées pendant l’atelier.

Pour plus d’informations concernant les événements et formations sur le développement local proposés par l’UNITAR, vous pouvez consulter la page suivante : http://www.unitar.org/event/fr. Vous pouvez également écrire à phpo<a>unitar.org (en remplaçant <a> par @ dans l’adresse e-mail).