Rencontre de haut niveau pour le partage d’expériences en vue de l’amélioration des pratiques onusiennes

heads of UN peace operations (click to enlarge the photo)

Organisé par l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) en collaboration avec l’École des cadres du système des Nations Unies (UNSSC), le séminaire annuel pour les Représentants spéciaux et personnels et les Envoyés du Secrétaire général a eu lieu en Suisse du 10 au 12 février 2011. Cette rencontre a rassemblé des chefs des opérations de paix de l’Organisation des Nations Unies venant aussi bien d’Irak, de la Côte d’Ivoire, du Darfour, de la République Démocratique du Congo, du Burundi, du Libéria, que du Moyen-Orient, de l’Asie centrale, du Timor-Leste ou d’Haïti. 

Ce séminaire a représenté une occasion unique pour les Chefs de mission et les hauts fonctionnaires du siège des Nations Unies d’échanger leurs savoirs et leurs expériences sur l’amélioration des pratiques des Nations Unies en matière d’opérations de paix dans le monde.
 
Parmi les quarante-neuf fonctionnaires participant au séminaire figurait la majorité des Représentants spéciaux et personnels et Envoyés du Secrétaire général de part le monde, ainsi que les hauts fonctionnaires des départements, bureaux et programmes de l’ONU responsables de la prévention et de la résolution des conflits, des affaires humanitaires, du développement, des réfugiés et des droits de l’Homme.  M. Ramtane Lamamra, Commissaire de l’Union africaine à la paix et à la sécurité, et l’ancien Président de la République de Mozambique et médiateur mandaté par la Communauté économique des Etats d’Afrique australe sur la situation à Madagascar, M. Joaquim Chissano, ont également participé à cette réunion et se sont exprimés devant leurs collègues sur les efforts régionaux et subrégionaux de rétablissement  et de maintien de la paix en Afrique.
 
Lors de la rencontre, le Secrétaire général des Nations Unies a pris part à une session de dialogue, s’adressant à ses Représentants par vidéoconférence. Dans son discours, il a souligné le caractère fondamental de « la prévention, la préparation, l’adoption d’une approche proactive et la persévérance ». Il a relevé l’importance de l’attention croissante ainsi que d’une meilleure compréhension des besoins de prévention des conflits violents et l’importance de répondre par une attitude proactive aux défis engendrés par les efforts de rétablissement, maintien et consolidation de la paix.
 
Des conférences départementales destinées aussi aux Chefs de mission ont suivi le séminaire, dans le but d’approfondir les questions et les domaines définis comme étant prioritaires durant le séminaire ainsi que ceux d’intérêts particuliers aux départements en question.
 
Pour en savoir plus sur le Programme pour le rétablissement de la paix et la prévention des conflits, veuillez cliquer ici.