Southern Sudan Referendum Was Timely, Fair, Peaceful, Credible

Sudan referendum ballots countingPendant que les bulletins de vote étaient dépouillés et comptés en présence d’observateurs, le Conseil de sécurité des Nations Unies, qui s’est réuni le 18 janvier, s’est félicité de l’issue du référendum sur l’autodétermination du Sud-Soudan, le décrivant comme une votation « très calme et organisée », et a exhorté les deux parties à l’accord de paix du Soudan à respecter les résultats du scrutin.

Le référendum, qui a duré une semaine et qui s’est terminé le 15 janvier, s’inscrit dans le processus de mise en œuvre de l’Accord de paix global de 2005, qui a mis un terme à deux décennies de guerre civile entre le Nord et le Sud du pays. Pour qu’il soit valable, il fallait que 60% des électeurs inscrits – près de quatre millions – participent. Les résultats sont attendus début février.

L’UNITAR a mobilisé le potentiel de son Programme UNOSAT afin d’assister, au moyen de l’acquisition et de l’analyse d’une myriade d’images satellitaires, les différents programmes et institutions spécialisées des Nations Unies, dont le DOMP et la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS), dans la planification des mesures d’urgence. Ces images satellitaires ont été utilisées pour créer un répertoire de données, de cartes et d’informations accessibles aux acteurs humanitaires et internationaux et disponible sur : www.unitar.org/unosat/sudan.
Élaboré avec la collaboration de Google, du projet Enough et de l’Université d’Harvard, ce répertoire a également été utilisé dans le cadre de la défense des droits de l’homme et de la sécurité humaine. Ce groupe tient en effet un site web, appelé « Satellite Sentinel », dans lequel quelques-unes des images satellitaires produites par l’UNOSAT, avec la collaboration de DigitalGlobe, sont employées en vue d’empêcher les parties impliquées de s’engouffrer dans une escalade de violence et d’insécurité au Sud-Soudan.

Cette activité est en conformité avec le message du Conseil de sécurité qui s’est exprimé en ces termes : « Les membres du Conseil soulignent à quel point il est nécessaire, pour les parties à l’Accord de paix global, de promouvoir la paix et le calme, en rassurant immédiatement, puis de manière récurrente, les habitants du Soudan de toutes les nationalités, y compris les sudistes qui vivent au Nord et les nordistes qui vivent au Sud, et en leur garantissant que leurs droits, leur sécurité et leurs biens continueront d’être respectés.

Concernant la question d’Abyei, région qui est à cheval entre le Nord et le Sud et dont le référendum sur son annexion à l’une ou l’autre région a été reporté, le Conseil a fait part de ses craintes quant à son avenir et à la violence qui y a éclaté pendant la période du référendum. L’UNOSAT continuera de travailler en collaboration avec d’autres organes des Nations Unies afin de s’assurer que l’imagerie couvrant cette zone est facilement disponible, et ce dans le but d’éviter les violences et d’être apte à satisfaire les exigences de la communauté humanitaire au cas où celle-ci solliciterait les services du programme.

Photo fournie gracieusement par Reuters