© IsopressNovembre 2011, Monaco – Le 10 Novembre 2011, les partenaires du Water Think Tank Méditerranée – la Fondation Prince Albert II de Monaco, l’UNITAR, Plan Bleu, l’office International de l’eau et Veolia Environnement – ont organisé un Symposium à Monaco sur le thème de la gouvernance territoriale de l’eau en Méditerranée. Les discussions organisées autour de 4 thèmes centraux ont permis de présenter et discuter les résultats de leurs recherches avec l’ensemble des parties prenantes, soit une centaine de participants rassemblés autour de panels d’experts, de décideurs et de professionnels de l’eau des rives Nord et Sud de la Méditerranée pour stimuler l’échange d’expériences et identifier les orientations les plus pertinentes pour les prochains travaux de recherche du Water Think Tank Méditerranée.

Le Water Think Tank Méditerranée est une initiative lancée par la Fondation Prince Albert II de Monaco lors du 5ème Forum mondial de l’eau à Istanbul en mars 2009. Cette initiative s’inscrit dans la continuité d’une table ronde organisée par la Fondation Prince Albert II de Monaco, l’UNITAR et Veolia Environnement, à l’occasion de la Water Expo de Saragosse en Espagne en 2008, sur le thème de la gestion intégrée des ressources en eau et le rôle des autorités locales.

Le Water Think Tank s’est fixé comme objectif d’identifier et de favoriser les mécanismes de gouvernance qui contribuent à l’articulation des différentes échelles de gestion, en particulier celles des bassins versants et celles des autorités locales, dans les pays riverains de la Méditerranée. Il s’agit d’analyser, à partir d’études de cas concrets, les conditions de la durabilité des services d’eau potable et d’assainissement des villes méditerranéennes, notamment sous l’angle de la gouvernance territoriale et de la coexistence entre les différents usages pour un accès équitable à la ressource. Le projet relève d’une démarche Recherche /Action au service des acteurs locaux impliqués dans la gouvernance territoriale de l’eau. Les travaux de recherche du Water Think Tank Méditerranée ont mené à la définition d’une typologie des conflits d’usage et à une analyse des solutions observées en matière de partage de la ressource.

© IsopressDans ce contexte, et à l’issue de la première phase de travaux du Water Think Tank, les discussions du Symposium ont favorisé le dialogue afin de promouvoir une gestion durable et intégrée des ressources en eau au sein du bassin méditerranéen. Plus particulièrement, les discussions ont porté sur quatre thèmes centraux : les conflits d’usage en Méditerranée, les mécanismes de gouvernance de l’eau dans les territoires, le rôle de la technologie dans la réduction des conflits d’usage et les enjeux économiques et financiers de la régulation des conflits d’usage.  Les débats, introduits par Walter Mazzitti, Président du Système Euro-Méditerranéen d'Information sur les savoir-faire dans le Domaine de l'Eau (SEMIDE) et Jacques Oudin, Sénateur Honoraire de la Vendée, Président du groupe d’échanges pour le développement de la coopération internationale dans le domaine de l’eau et de l’assainissement et fondateur et président d’honneur du Cercle Français de l’Eau, serviront de base à la continuation des travaux du Water Think Tank, qui aboutiront notamment à la formulation de formations en lignes sur la gestion intégrée des ressources en eau destinées aux autorités locales.

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a clôturé les débats du Symposium en soulignant l’aspect fondamental que revêt l’eau pour la stabilité de la région, et en rappelant l’absolue nécessité de de travailler de concert à la mise en place d’une meilleure gouvernance de l’eau dans le monde, et en Méditerranée en particulier, en y associant le plus étroitement possible les acteurs locaux. Et S.A.S le Prince Albert II de Monaco de conclure « si l’eau est souvent un problème, elle est toujours la solution ».