UNITAR invite des diplomates à approfondir leur compréhension du processus menant à l’adoption de résolutions aux Nations Unies

 

 

18 et 19 novembre 2013, Genève, Suisse - La Maison internationale de l’environnement a accueilli un atelier de formation visant à permettre aux délégués des Nations Unies d’approfondir leur compréhension du processus menant de la rédaction à l’adoption de résolutions.

Les États membres des Nations Unies ont, entre autres fonctions, la responsabilité de proposer, discuter, amender, négocier et adopter des résolutions à l'Assemblée générale, au Conseil de sécurité et au Conseil économique et social des Nations Unies. Comme «expression formelle de l'opinion ou la volonté des organes des Nations Unies», ces résolutions traitent de questions de fond visant à contribuer à la réalisation des objectifs des Nations Unies dans son ensemble.

Le Programme de diplomatie multilatérale de l'UNITAR a organisé un atelier de deux jours visant à familiariser les participants avec la structure et le processus menant à l'adoption de résolutions des Nations Unies, afin de les aider à détecter les nombreuses questions pouvant entrer en jeu dans les phases de rédaction et de négociation de tels documents. Vingt participants se sont ainsi réunis à la Maison internationale de l'environnement dans l’objectif d’approfondir leur compréhension des processus de décision qui ont lieu dans les différents organes des Nations Unies et augmenter ainsi leurs chances d’avoir un impact plus décisif sur les résultats de ces négociations.

L’atelier de formation organisé par l’UNITAR comprenait deux volets majeurs. Là où le premier, couvert pendant la première journée de formation, a porté  sur les thèmes de la structure et de la numérotation de résolutions, le second a approfondi les processus de négociation et d’adoption de tels documents dans les trois organes des Nations Unies compétents en la matière. Les deux après-midi ont été consacrées à la mise en pratique des thèmes couverts durant les sessions théoriques.

Les participants se sont ainsi adonnés à un exercice collectif soigneusement conçu pour répondre à leurs besoins au cours duquel ils ont été appelés à amender un texte et à négocier une position commune en différents groupes. Selon les échos très positifs recueillisà la fin de l’atelier, les participants ont confirmé qu'ils s’engageraient d'aventure, sans aucun doute, dans une nouvelle aventure de ce genre.