Quatrième conférence

Conférence publique
 
 

JANE GOODALL, PhD, DBE

Messager de la Paix des Nations Unies
et Fondateur de l'Institut Jane Goodall
 
 

La nature tire le signal d'alarme: Pourquoi nous devons y prêter attention

 
Mercredi, 26 mai 2010 | 4:30 p.m.
Palais des Nations; Salle des Assemblées
 

Pour accéder à l'archive vidéo de la conférence, veuillez cliquer ici.

Pour consulter le portrait vidéo de Dr. Goodall préparé par la Télévision Suisse Romande, veuillez cliquer ici .

 

La célèbre environnementaliste Jane Goodall parle de l’espoir à l’occasion de la 4ème édition des Rendez-vous mondiaux de Genève

Dr. Jane Goodall, oratrice invitée de la 4ème édition des Rendez-vous mondiaux de Genève, qui a eu lieu le 26 mai 2010 au Palais des Nations, a appelé la génération actuelle à arrêter « d’emprunter la planète » aux générations futures, et à modifier ses comportements avant qu’il ne soit trop tard. « Quand je pense à ce que nous avons fait subir à la planète, j’ai honte. Nous avons mis en péril l’avenir de nos enfants. Mais il n’est pas correct de dire qu’il est trop tard de changer quoi que ce soit », a expliqué Dr. Goodall, en se référant au pessimisme qui s'observe parfois chez les jeunes.

 

Jane Goodall, plus connue sous le nom de “Docteur Jane”, considère prioritaire le travail de sensibilisation qu’elle mène actuellement auprès de la jeunesse. Par ce travail, elle essaie de faire renaître chez les jeunes l’espoir et la confiance en ce qu’ils sont capables de faire de ce monde un endroit meilleur. Par le biais de son programme intitulé « Roots and Shoots », représenté dans 120 pays et ayant la jeunesse pour son public cible, l’Institut Jane Goodall cherche à démontrer la façon dont chaque enfant peut aider à améliorer la vie de sa communauté, des animaux, ainsi que contribuer à la protection de l’environnement. Dr. Goodall a souligné la confiance qu’elle avait en la jeunesse et qui lui donnait des forces à parcourir le monde, 300 jours par année, afin de donner de l’espoir et de contribuer « à l’éducation des générations futures pour qu’elles deviennent les meilleurs étudiants que nous sommes». 

L’année 2010 marque le 50ème anniversaire de l’arrivée de Dr. Goodall aux bords du lac Tanganyika, qui font actuellement partie du Parc national Gombe de Tanzanie, ainsi que du début de sa carrière de primatologue de terrain. Il est largement reconnu que les découvertes scientifiques révolutionnaires que Dr. Goodall avait faites à l’époque ont profondément modifié notre vision des rapports entre l’être humain et la nature. Parmi ces découvertes sont les constats tels que les chimpanzés fabriquent et utilisent des outils, et qu’ils sont capables de mener une sorte de guerre primitive soit des gestes altruistes.
 
Docteur Goodall a rejoint les rangs des militants pour la cause écologiste, dans les années 1980, face aux taux de déforestation alarmants et aux populations décroissantes des chimpanzés. Les approches holistiques qu’elle a introduites et qu’elle continue d’utiliser dans ses programmes de conservation contribuent à la promotion au sein des communautés locales des modes de vie durables. Les programmes aident les communautés à développer leurs propres capacités, et œuvrent pour améliorer l’accès à l’éducation, aux services de santé, et de planification familiale, au microcrédit,  ainsi que pour sensibiliser la population au VIH/SIDA. Un Les femmes figurent parmi les publics cibles principaux de ses programmes.
 
 
La conférence intitulée « La nature tire le signal d’alarme : Pourquoi nous devons y prêter attention » et organisée par le Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG), M. Sergei Ordzhonikidze, et le Directeur général de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR), M. Carlos Lopes, a été conçue sous forme d’un débat interactif, avec la participation de Dr. Goodall, et modéré par le journaliste de la Télévision Suisse Romande M. Xavier Colin. Les questions adressées par le public à l’oratrice étaient très variées, à commencer par l’importance de la préservation de la biodiversité, l’avenir de l’éthologie, jusqu’à l’impact de la croissance de la population mondiale sur l’environnement. A cette occasion, Dr. Goodall a précisé que la croissance de la population mondiale évoquée souvent dans le contexte des pays du Sud ne peut être tenue pour la seule responsable des dégâts que nous infligions à la planète. Tout en reconnaissant l’importance de la planification familiale, Dr. Goodall a également souligné que les modes de vie dominants dans les pays riches avec des populations plus petites contribuent souvent à la dégradation de l’environnement de manière plus importante que les sociétés du Sud. Dr. Goodall a aussi appelé les êtres humains à reconnaitre le droit à la vie aux autres espèces, ainsi qu'à abandonner le raisonnement anthropocentrique et admettre la nécessité de préserver la diversité biologique de notre planète.
 
 
Ce débat est le quatrième dans une série des conférences organisée conjointement par l’ONUG et l’UNITAR et inaugurée par le Secrétaire général des Nations Unies BAN Ki-moon. Les Rendez-vous mondiaux de Genève ont pour objet de faire mieux connaître au public les défis mondiaux qu'il est le plus urgent de relever, par le biais de dialogue entre les personnalités issues des cercles politiques, intellectuels ou des milieux d’affaires et un large public sur la façon dont chacun d'entre nous peut contribuer à apporter une solution à ces problèmes. Les éditions précédentes ont inclus comme orateurs trois Prix Nobel, Shirin Ebadi, Wole Soyinka and Mikhail Gorbachev et ont porté sur les défis mondiaux dont les Objectifs du Millénaire pour le développement, les droits de l’homme, et le désarmement nucléaire.

Pour télécharger le programme préliminaire de la conférence, cliquer ici .

 

 

Dr. Jane Goodall © Jeff Orlowski

Dr. Jane Goodall, PhD, DBE

Dr. Goodall Dr. Goodall est une primatologue de renommée mondiale dont les recherches sur le comportement des chimpanzés sauvages ont inspiré toute une génération de scientifiques, et ont été la source de nombreuses découvertes scientifiques et de publications de premier plan, y compris les livres pour les enfants. Reconnue comme étant l’une des femmes les plus influentes du monde, Dr. Goodall a utilisé des approches novatrices en matière de conservation qui visent à promouvoir le développement durable des communautés locales sur le plan environnemental et économique.

Pour accéder à la biographie de Dr. Goodall, cliquer ici

 

 

 

Documentation

Documents de référence

Le point de vue des experts

Le point de vue des médias

Liens utiles

 

 

Documents de référence

Préservation de la diversité biologique
 
(English version)
 

 

Lien entre la biodiversité et la mitigation du changement climatique

"Lier la diversité biologique et la mitigation du et l'adaptation au changement climatique" Rapport du Deuxième groupe spécial d'epxerts techniques sur la biodiversité et les changements climatiques (English version)

 

Le point de vue des experts

DEMENTI
Les opinions exprimées dans les documents cités sur cette page n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche ou des organisateurs et sponsors des Rendez-vous mondiaux de Genève.

Assister les populations locales dans leur lutte contre la déforestation et le changement climatique

Trickle Effect -- Interview Newsweek avec Dr. Jane Goodall, par Daniel Stone, 16 décember 2009

 

Présever la biodiversité

Jane Goodall BBC interview on the future of gorillas -- BBC HARDtalk par Stephen Sackur, 25 juin 2009

 

Le point de vue des médias

DEMENTI
Les opinions exprimées dans les documents cités sur cette page n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche ou des organisateurs et sponsors des Rendez-vous mondiaux de Genève.

Publications des partenaires médias et autres

Radio Suisse Romande

Tribune de Genève: "Les Rendez-vous mondiaux de Genève: La nature tire le signal d’alarme"

Tribune de Genève: "La nature est en danger: Jane Goodall vient "tirer la sonnette d’alarme", par Alain Jourdan, le 10 mai 2010

 

 

Revues de presse thématiques

Scitizen: Google, Jane Goodall, les fôrets et la nuage, le 28 décembre 2009

 

Publications suite à l'évènement

Radio Suisse Romande: Interview avec Dr. Goodall par Virginie Matter, le 27 mai 2010

World Radio Switzerland: Interview avec Dr. Goodall par Alex Helmick, le 27 mai 2010

Tribune de Genève: "J'ai honte de ce qu'on a fait subir à notre planète", Jane Goodall appelle à un sursaut des consciences", par Alain Jourdan, le 26 mai 2010

La Liberté: "Dr. Jane, la "star aux chimpanzés", par Francesca Sacco, le 1 juin 2010

Le Temps: "Animaux Bricoleurs", par Lucia Sillig, le 26 juin 2010

 

Liens utiles

 Institut Jane Goodall