NEW YORK, 26 mai (UNITAR) -- Le Fonds commémoratif Olof Palme et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) lancent conjointement, le 26 mai, la session 2010 des cours de formation aux techniques de négociation, « Sur un pied d’égalité », dont le but est d’améliorer les capacités de négociation des diplomates originaires de pays en développement et de pays les moins avancés, afin de leur permettre de négocier de manière efficace lors de conférences multilatérales. 

La série de cours, qui bénéficie de l’appui généreux du Ministère des affaires étrangères de la Suède, marquera le quatrième anniversaire de la collaboration entre le Fonds commémoratif Olof Palme et UNITAR.

 «Les diplomates des pays en développement et des pays les moins avancés, trop nombreux à la table des négociations, sont désavantagés.  Cela peut entraîner de graves conséquences sur les questions revêtant un intérêt vital pour les pays en développement », a expliqué l’Ambassadeur Pierre Shori, Directeur du Fonds commémoratif Olof Palme.  « Le but de cette session est de permettre aux représentant du monde en développement d’exercer sur un pied d’égalité une influence sur le cours des évènements actuels ».

La session 2010 se déroulera au Siège de l’ONU, à New York, et comprendra trois ateliers d’introduction sur des techniques efficaces de négociation dans le cadre de conférences multilatérales, ainsi que des ateliers spécialisés concernant les négociations sur l’environnement et les changements climatiques, les négociations dans le domaine de la paix et de la sécurité internationales, et la participation des femmes dans la diplomatie.  Ce dernier thème offre pour la première fois aux femmes la possibilité de perfectionner leurs capacités en matière de négociation et de leadership en vue de leur permettre d’assumer des fonctions de responsabilité.  

« Avec ces ateliers, nous souhaitons contribuer à établir un équilibre dans les négociations afin que les représentants de pays en développement puissent exercer une influence sur le cours des relations internationales en y mettant plus de poids.  Le renforcement des capacités des femmes et leur participation aux négociations internationales est d’une importance vitale dans la mesure où l’on ne pourra mieux répondre aux grands défis mondiaux comme la paix et la sécurité ou encore les changements climatiques qu’en y incluant la voix des femmes », a affirmé M. Shori.

Cette année, plus de 200 diplomates devraient profiter de ces cours qui seront dispensés en anglais et en français par des experts des techniques de négociation et de diplomatie multilatérale.

Cheick Sidi Diarra, Secrétaire général adjoint et Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral, et les petits États insulaires en développement, et le Représentant permanent adjoint de la Suède auprès des Nations Unies, M. Per Örnéus, prononceront des discours liminaires à l’occasion du lancement de cette série de cours.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site Internet à l’adresse suivante: www.unitar.org/ny/2010_negotiation_series.

Vous pouvez également contacter Mme Colleen Thouez, Directrice du Bureau de l’UNITAR à New York par téléphone au 1 (212) 963-9683 ou par courriel à thouez@un.org; ou l’Ambassadeur Pierre Shori, Directeur du Fonds commémoratif Olof Palme au (46) 709 58 38 38.