Formations sur la biodiversité et activités de développement des capacités

Plusieurs bureaux et programmes de l’UNITAR sont impliqués dans la formation et le développement des capacités pour soutenir les pays partenaires quant à la protection des ressources biologiques terrestres.

Les activités sont toutes liées les unes aux autres et cherchent à apporter une contribution à la Convention sur la diversité biologique, signée au Sommet de Rio en 1992. En 2007, l’UNITAR a signé un mémorandum avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) avec pour objectif d’augmenter la contribution de l’UNITAR quant à la mise en œuvre de la Convention. En 2006, l’Institut est aussi devenu membre du groupe de travail des chefs d’agences pour la réalisation de l’Objectif de 2010 pour la biodiversité.

Au cours des dernières années, l’UNITAR a entrepris les activités suivantes en matière de formation et de développement des capacités :

Questions intersectorielles

Gestion intégrée de l’eau, des ressources et des zones humides

  • La série d’ateliers sur la biodiversité à Kushiro (Hokkaido, Japon) soutenu par le gouvernement du Japon et conduite par le bureau de l’UNITAR à Hiroshima, a fêté son 10ème anniversaire et l’organisation du 7ème atelier en 2008. Le projet est mis en œuvre en coopération avec le Centre international des zones humides de Kushiro et les secrétariats de la CDB et de la Convention de Ramsar. Il vise à contribuer à l’élaboration d’un plan de politique nationale qui intègre la conservation de la biodiversité et une gestion focalisée sur la gestion des ressources en eau et des zones humides dans la région d’Asie-Pacifique.

Données satellitales et biodiversité

  • L’inventaire, le suivi et l’évaluation de la couverture des terres mondiales, de la dégradation des sols et des changements des lieux de vie, des habitats, peuvent être facilités grâce aux images satellitaires. UNOSAT offre l’expertise nécessaire pour faciliter la mise en œuvre de la CDB grâce à l’utilisation d’informations objectives et à jour sur le plan géographique qui sont obtenues par le biais des images satellitaires.

Biodiversité et développement local

  • Le Programme de développement local a été impliqué dans la formation des autorités locales en matière de biodiversité, ceci principalement à travers le CIFAL Curitiba. Un évènement a été spécialement organisé pour les autorités locales à la Conférence des Parties (COP8) de la CDB en mars 2006. L’évènement a contribué au développement de la Déclaration de Curitiba sur les villes et la biodiversité, approuvée en mars 2007 et qui est liée à l’Objectif de 2010 pour la biodiversité.
  • Dans le Delta de Mahakam en Indonésie, UNOSAT soutient le développement des capacités des autorités locales et des communautés en se focalisant sur la réhabilitation écologique et sur la mise au point d’un plan de développement économique local. L’objectif de ce projet est l’élaboration de stratégies qui alignent les objectifs du secteur privé concernant les élevages de crevettes sur la réhabilitation écologique des mangroves.
  • Au cours des activités de formation dans la Région du delta du Niger par le biais du Bureau de l’UNITAR de Port Harcourt, le Nigéria s’est focalisé sur les aspects écologiques et socio-économiques de l’exploitation du pétrole et du gaz.

Accès aux ressources génétiques et partage équitable

  • En 2005, le Programme de diplomatie multilatérale a mis au point et utilisé un exercice de simulation sur l’accès aux ressources génétiques et le partage équitable (Access to Genetic Resources and Benefit Sharing, ABS, en anglais) dans le cadre de diverses activités de formation, incluant l’atelier organisé en coopération avec l’UNEP et l’Université de Joensuu (2005, 2006).
  • En mars 2006, à l’occasion de la COP 8, l’UNITAR a soutenu un évènement parallèle sur « Le dialogue ABS : Recherche pour l’innovation sur la confiance et le partenariat » (“ABS Dialogue: A search for Innovation on Trust and Partnership”, en anglais), le secrétariat de la CDB ayant fourni le support institutionnel. L’évènement a réuni les parties prenantes concernées pour imaginer un système ABS utilisant une méthodologie de reconnaissance de demande d’information.
  • L’UNITAR planifie de contribuer à la seconde phase (2009-2011) de l’Initiative de développement des capacités ABS pour l’Afrique, dès le début de l’année 2009, en se focalisant sur la formation des négociateurs africains pour développer leurs capacités (aussi bien le substantif que les compétences concernant le processus) dans le but de rendre le développement du régime ABS aussi fructueuse que possible.

Sécurité biologique

  • Dans le cadre du Projet UNEP-GEF « /Développement des capacités pour une participation efficace dans le Centre d’échange sur la biosécurité (Biosafety Clearing House (BCH), en anglais) », l’UNITAR soutient l’UNEP dans la création et le développement de modules de formation en ligne sur « Les obligations des Parties vis-à-vis du BCH en regard du Protocole de Carthagène » et « L’utilisation du BCH » et dans le développement d’un manuel d’instructions pour les formateurs régionaux.