Notre Histoire

DCP a été ouverte à la suite du Sommet Mondial sur le Développement Durable (SMDD) en 2002 à Johannesburg, tout en reconnaissant que la formation des partenariats entre les Nations Unies, la société civile, le milieu universitaire, les autorités locales et le secteur privé est essentielle pour la promotion et la réalisation du développement durable. L’UNITAR a lancé une initiative de partenariat intitulé « Renforcement des Capacités Locales et la Formation pour l’Urbanisation Durable : un Partenariat Public-Privé » qui a posé la fondation de DCP et son Réseau CIFAL. Cette initiative a été élaborée et présentée conjointement par ONU-HABITAT, la Coordination des Associations de Villes et Autorités Locales (CAMVAL), le Global Ecovillage Network, et VEOLIA Environnement.

L'année 2003 a vu le lancement des trois premiers centres CIFAL à Kuala Lumpur (Malaisie), Ouagadougou (Burkina Faso) et Curitiba (Brésil) qui procèdent à des séances de formation sur le développement durable.
 

Le Réseau CIFAL est actuellement composé de 10 centres. De 2004 à 2013, le DCP a établi de nouveaux centres à Atlanta(USA), Shanghai(Chine), Édimbourg(Écosse), Plock(Pologne), Jeju(Corée du Sud), Mérida(Mexique) et Alger(Algérie) .

En plus des centres CIFAL, le DCP a établi un field office au Nigeria en 2006. Le Bureau de projet de Port- Harcourt (PHPO) a été mis en place en étroite collaboration avec les autorités fédérales, régionales et locales. Il propose des activités de formation et de développement des capacités dans les domaines de la prévention des conflits et de la gestion, de la protection de l'environnement et de l'économie locale. Il se concentre particulièrement sur la création d'emplois pour les jeunes et la création d'opportunités d'affaires pour les habitants.

DCP supervise également le Centre International de Formation d'Anvers pour la Promotion d'Entreprise (ITCCO), qui se situe en Belgique. L’ITCCO a été créé en 2011 sous les auspices conjoints de l'UNITAR et le Pacte Mondial des Nations Unies (UNGC ) et vise à stimuler les entreprises du monde pour embrasser la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et adopter les principes de l’UNGC comme un moyen d'augmenter leur contribution vers les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et le nouveau programme de développement .