Résilience et Réduction des Risques de Catastrophe (RRC)

Les pays du monde ont subi des catastrophes et les effets ont été ressentis par les gouvernements et les collectivités pendant de nombreuses années. Du tsunami de Tohoku, la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon (2011), le grand tremblement de terre à l'Est du Japon et aux graves sécheresses en 2012 à l'est de la Russie, en Ukraine, au nord du Brésil, en Chine, aux États-Unis et de nombreuses inondations en Afrique de l'Ouest. Les catastrophes naturelles causent des pertes économiques et sociales importantes.

L’Amérique latine et les Caraïbes sont toujours, en particulier, été exposés à une grande variété de risques naturels tels que les séismes, les éruptions volcaniques, les tempêtes, les températures extrêmes, les sécheresses, les inondations, les glissements de terrain, les incendies de forêt, etc.. La tendance mondiale à la variabilité accrue du climat exacerbe également beaucoup de ces dangers. D’après la Banque Mondiale, sept des quinze pays du monde qui sont exposés à trois ou plus de ces risques se situent en Amérique latine et dans les Caraïbes. Les pays de la région ont connu un plus grand impact de la catastrophe naturelle, telles que le séisme en Haïti (2010), les tempêtes dévastatrices en El Salvador, l’éruption volcanique au Guatemala et les inondations au Brésil.

Les catastrophes ont un impact direct aux performances des entreprises et sapent la compétitivité et la durabilité à long terme. Ils seront directement touchés lorsque l'infrastructure devient critique, il y a des interruptions dans l'énergie, l'eau et les télécommunications sont endommagés... Les catastrophes naturelles peuvent également provoquer des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et les systèmes logistiques qui causent un impact très grave aux industries.

L’objectif de l'initiative du Programme de Coopération Décentralisée (DCP)- " La prévention aux catastrophes en Amérique latine et dans les Caraïbes " est de renforcer la capacité des villes et des gouvernements locaux, et des décideurs, afin de réduire les risques de catastrophe en : ( 1 ) facilitant l’échange de bonnes pratiques, des expériences et des approches pour mieux gérer les catastrophes, ( 2 ) promouvant la collaboration entre les gouvernements, les universités, les institutions de recherche/formation locales et le secteur privé pour développer la prévention aux catastrophes et des stratégies d'intervention plus efficaces, ( 3 ) offrant des cours de formation afin d'améliorer la compréhension des concepts et des approches de réduction des risques, ainsi que les tendances et les défis.

En 2013, le DCP, avec la CAF (Banque de Développement pour l'Amérique Latine) et avec le soutien du Ministère du Logement et du Développement Urbain du Chili a accueilli le Forum international «Renforcer la résilience aux catastrophes en Amérique latine ". Le forum, qui a eu lieu à Santiago du Chili du 27 au 29 Août, a fourni une plate-forme internationale pour l'échange de connaissances et de bonnes pratiques sur la Réduction des Risques de Catastrophe (RRC) et la résilience des villes.

L'événement a réuni des experts sur la RRC venant du Japon, du Chili, du Mexique, du Pérou, du Brésil, d’Argentine et d'Équateur... En outre, les responsables gouvernementaux des pays d'Amérique latine ont participé à l'événement avec des participants locaux.


Nous vous invitons à regarder les délibérations de l'événement en cliquant ici.


Pour télécharger le programme de l'événement, veuillez cliquer ici.